Articles récents

Portrait n°1 : Vincent Angé – Co-fondateur de Crossmods


Bonjour Vincent, peux-tu te présenter en quelques mots ? (études, parcours pro,…)

Bonjour, concernant mes études, j’ai d’abord fait un Bachelor (spécialité marketing) durant lequel j’ai eu l’occasion de faire un semestre à Madrid. Ensuite, j’avais possibilité de continuer deux années de plus mais une opportunité s’est présentée à moi après mon stage pour travailler chez Prividef. C’était un site e-commerce réservé aux ressortissants du monde de la défense.

Quelles étaient tes missions chez Prividef ?

J’étais stagiaire, je m’occupais du marketing. J’avais pour mission d’identifier des produits qui pouvaient fonctionner, de créer des newsletters,… Finalement, ça m’a permis de comprendre comment fonctionnait un site e-commerce et le secteur de manière plus générale.

Quelles ont été tes autres expériences professionnelles ?

J’ai ensuite travaillé chez Lengow en tant que Business Developer pendant un an et demi puis chez Cdiscount, en tant que responsable de la catégorie Mode/Puériculture/Sport.
Pour finir, j’ai travaillé chez Doctolib pendant plus d’un an, j’avais un poste de commercial et j’étais en charge de développer la présence du logiciel sur toute la région Bretagne. Doctolib est une très bonne école, c’était très enrichissant pour apprendre à négocier, mais aussi très sportif !
En parallèle, j’avais un contrat de consultant pour Blue Pearls pendant un an. Je les aidais notamment sur leur stratégie marketplace, ça m’a donc permis de garder un pied dans le monde du e-commerce. C’est aussi à ce moment-là que j’ai compris que la notion d’accompagnement était importante et à considérer.

Comment es-tu parvenu à créer ton entreprise ?

J’ai posté une annonce sur le site « codeur.com », ce qui m’a permis de rencontrer Stéphane et Matthieu, mes associés. Ils travaillaient déjà sur des problématiques similaires aux miennes. On est tout de suite parvenu au même constat : il existe un manque d’accompagnement et de technologie pour les e-commerçants, notamment au moment de se lancer à l’international. C’est donc cet ADN qu’on a décidé de retransmettre : offrir un accompagnement ainsi qu’un accès simplifié à l’international. J’ai pu remarquer que des gestionnaires de flux proposaient une plate-forme facilitant l’intégration des produits des e-commerçants sur les marketplaces, mais qu’il y avait des marchands pour qui, vendre à travers ce canal, n’était pas chose facile. C’est la raison pour laquelle le créneau de l’accompagnement m’a paru intéressant à exploiter.

Comment fonctionne le modèle économique de Crossmods ?

C’est un modèle à la performance qui permet aux e-commerçants de conquérir de nouveaux canaux et pays sans prendre de risques financiers et sans perdre de temps car Crossmods le fait à leur place. On a choisi d’opter pour un modèle à la performance pour convaincre plus facilement les marchands d’aller à l’international.

Comment vois-tu Crossmods dans 3 ans ?

On aura moins de clients que la plupart des gestionnaires de flux existants, on vise environ 300 clients. L’idée ce serait qu’on soit avant tout, reconnus comme étant spécialistes de la gestion de flux marketplaces. En termes de métrique, 300 clients serait une très bonne chose mais nous voulons surtout bénéficier d’une image d’expert. Nous aurions également l’avantage d’être complètement indépendants grâce à notre plate-forme. Pour finir, la satisfaction client sera également un des points sur lesquels nous serons très vigilants.

Comment perçois-tu l’évolution du e-commerce ?

Le e-commerce va se frotter au commerce physique pour quasiment ne faire plus qu’un. La frontière entre l’online et l’offline va se réduire. Également, Google LIA devrait prendre de l’ampleur et par conséquent le consommateur va avoir beaucoup plus vite accès aux offres qu’elles soient en ligne ou physiques.
Par ailleurs, le mobile va prendre une place toujours aussi importante à l’image de la Chine. Il y aura peut-être aussi, plus d’interaction avec le vendeur via l’intelligence artificielle, les Chatbots, etc…

Est-ce que Crossmods compte s’adapter à ces nouvelles tendances ?

Oui bien sûr, nous comptons notamment travailler avec le système de Google LIA. Il y a une réelle finalité qui est celle de permettre au consommateur de comparer les offres online et physiques, ça peut aussi concerner le click and collect, les frais de ports… L’idée étant de vraiment donner au consommateur le plus d’informations possible.