Articles récents

Progression du e-commerce : que retient-on de ce deuxième trimestre 2018 ?

 

Les chiffres que l’on retient au sujet du e-commerce au second trimestre 2018 ont été annoncés par la Fevad. La vente en ligne a représenté 22 milliards d’euros, ce qui équivaut à une croissance de 14,4% par rapport à l’an dernier. De nouveaux sites e-commerce ont vu le jour et on comptabilise environ 37 millions d’acheteurs en ligne en France (dont les générations plus anciennes).

Quelles tendances se dégagent en fonction des secteurs ?

La plus belle croissance est attribuée au commerce BtoB avec prêt de 20%. Bien sûr, il existe des secteurs qui se démarquent tels que celui des fournitures de bureau ou celui du matériel informatique. Le e-commerce BtoC, enregistre pour sa part une croissance de 7,5%. Les secteurs de l’ameublement et de la décoration sont considérés comme étant ceux qui ont le plus progressé.

Ce qu’il faut surtout retenir : Amazon a réussi à s’imposer dans le secteur de la mode, devant les plus grands sites e-commerce français, avec une part de marché équivalente à 7,6%.

Une progression toujours notable pour les places de marché

On note 14% de croissance pour les marketplaces, ce qui représente 32% du volume d’affaires du e-commerce (il y a 5ans, il ne s’élevait qu’à 14%). Cette croissance s’explique notamment par la création continue de nouvelles places de marché, notamment spécialisées. En effet, c’est un créneau de plus en plus porteur car les professionnels ont bien compris que l’adaptation au consommateur final était primordiale.

Elles nourrissent chaque année la progression globale du e-commerce. C’est un modèle qui s’avère en général rentable et qui permet de maximiser ses profits. C’est un véritable levier pour enrichir son offre et se développer davantage.

Qu’en est-il des ventes sur mobile ?

Il y a longtemps que la progression des ventes sur mobile avait été annoncée. Il reste maintenant à savoir si cette prédiction se vérifie.

Selon l’indice iCM, elles auraient augmenté de 20% au deuxième trimestre 2018. A noter que parmi les sites sélectionnés, 34% des ventes réalisées étaient via un mobile.

Maintenant que cette tendance se confirme, les vendeurs en ligne se doivent d’adapter l’expérience d’achat à ce type d’utilisation, notamment, et en premier lieu, en rendant leur site « responsive ».

Nous attendons désormais de voir si cette progression sera toujours notable au troisième trimestre 2018, ou si elle aura finalement tendance à stagner.