Portrait n°2 : Anthony Gougeon – Traffic Manager
Vie de Crossmods

Portrait n°2 : Anthony Gougeon – Traffic Manager

 

Bonjour Anthony, peux-tu te présenter en quelques mots (parcours pro/études…) ?

J’ai fait un parcours porté sur le commerce international à l’ESC Rouen puis à Rennes pendant 5 ans.Ensuite je suis parti à Londres où j’ai eu deux expériences qui ont un lien avec mon expérience d’aujourd’hui. La première chez un client en direct pour faire des activités de PPC (publicité sur Google et sur Facebook) pendant 6 mois. J’ai par la suite eu un poste d’Account Manager pour un site internet de cashback dans le domaine de l’affiliation. Ensuite, j’ai décidé, pour des raisons personnelles, de revenir en France et je travaille donc chez Crossmods depuis septembre 2017.

 

Comment as-tu vécu cette expérience en Angleterre ? Que t’a-t-elle apporté d’un point de vue culturel ?

J’ai des origines britanniques ce qui a rendu l’intégration plus simple, mais c’est vrai que la manière de travailler n’est pas la même que la nôtre, et c’est ce qui était enrichissant. Cela ouvre l’esprit et permet également de vivre une nouvelle expérience.

 

Peux-tu nous expliquer en quoi consiste ton métier au sein de Crossmods ?

Si je devais le définir en une seule phrase, je m’occupe, conjointement avec André-Marie, de tous les clients une fois qu’ils sont intégrés à Crossmods. Je gère donc les comptes et je le fais en grande partie grâce aux développeurs qui m’assistent sur des tâches vraiment techniques.

Mon métier consiste surtout à réaliser les missions que l’on promet aux clients. C’est-à-dire, de les inscrire sur les marketplaces, de m’occuper de la partie admin, de m’occuper de la partie technique et d’être le contact privilégié d’un point de vue stratégique.

 

Peux-tu nous en dire plus sur le déroulement d’une journée type ?

Il n’y a pas de journée type, et c’est tant mieux. Nous sommes une start-up, et par conséquent il y a énormément de choses à faire. Tout en manageant les clients et en s’assurant que nous augmentons le chiffre d’affaires, il faut mettre en place de nouveaux process et outils qui vont nous permettre de nous développer. La vie d’une start-up n’est pas toujours rose, mais nous avons au moins le luxe de pouvoir (ré)adapter notre stratégie si besoin.

 

Qu’est-ce qui te plait le plus au quotidien chez Crossmods ?

J’aime le fait que rien n’ait été fait et qu’on part de 0. Ça peut parfois être frustrant mais c’est humainement et professionnellement parlant la chose la plus enrichissante. Finalement, s’il fallait choisir, je dirais que ce que j’aime le plus c’est de réfléchir quotidiennement à quels process on met en place.

 

Comment vois-tu Crossmods dans 3 ans ?

La réponse honnête est que je ne sais pas. Après, est-ce qu’on fera toujours et exactement la même chose qu’on fait aujourd’hui ? Je ne parierai pas dessus. Je pense qu’il y aura une part d’automatisation qui va se faire, ce sera une question à laquelle il faudra répondre.

En tout cas, il y a un marché, et il faut qu’on soit toujours présent tout en ayant un point de différenciation par rapport à la concurrence ; il faut qu’on essaye d’être les plus malins.

 

Le mot de la fin ?

J’apprécie, d’un point de vue professionnel, de travailler avec des profils très différents. Il y a des gens qui travaillent dans des grands groupes et font parfois face à d’autres personnes qui leur ressemble. Nous sommes une dizaine et j’apprécie donc de travailler autant avec des personnes orientées business qu’avec des personnes orientées tech.