La Camif : une marketplace orientée qualité et made in France
Nos partenaires

La Camif : une marketplace orientée qualité et made in France

La Camif a récemment changé de couleurs après avoir connu quelques difficultés en 2008. Elle existe depuis plus de soixante-dix ans mais depuis 2014, elle a su donner au e-commerce un tournant tout autre, axé sur la responsabilité sociale et sociétale.

Pour la petite histoire, Emery Jacquillat a décidé de reprendre les reines de la Camif en apportant de très grands changements. Il a réussi à conserver 33% des emplois internes en rétablissant le dialogue au sein des locaux. La présence digitale de la Camif a été accentuée pour réduire les coûts importants en matière d’impression des catalogues. Pour finir, le made in France a été placé au cœur de la nouvelle stratégie de l’entreprise.

 

Des freins à l’achat en ligne ? La Camif trouve des solutions

 

Connaître son vendeur malgré la distance physique

L’idée du Made in France est apparue suite à un constat sans précédents : le client est rassuré lorsqu’il sait à qui il achète. Cependant, c’est un des enjeux qui persiste dans le monde du e-commerce et pour lequel il était primordial de trouver des solutions.

Pour cela, Emery Jacquillat a fait en sorte de privilégier la fabrication locale permettant ainsi à 70% des ventes réalisées d’être des produits Made In France. Pour aller encore plus loin, il y a également possibilité pour les consommateurs potentiels de visionner des vidéos et localiser le fournisseur afin d’être rassuré au sujet de son savoir-faire local.

L’aspect collaboratif au coeur des intérêts de la place de marché

Toujours dans la même idée de rassurer le consommateur lors de son achat en ligne, la Camif a décidé de jouer sur un aspect collaboratif en proposant aux clients de s’inviter les uns chez les autres pour visualiser le produit de façon réelle. En effet, lorsqu’une personne a pour idée d’acheter un meuble, elle aime pouvoir l’essayer ou le toucher car c’est parfois un achat conséquent. C’est donc un moyen très intelligent de répondre encore une fois à l’un des freins à l’achat en ligne.

Les nouvelles valeurs portées par la Camif

 

La responsabilité sociale et sociétale

La Camif, comme toutes les autres entreprises, a pour objectif de faire du profit. Cependant, il n’est pas son unique objectif car l’idée est également de respecter l’environnement et le maintien de l’emploi dans une logique de progrès social.

La nouvelle mission dans laquelle s’inscrit la Camif est selon elle, de “proposer des produits et services pour la maison, conçus au bénéfice de l’Homme et de la planète. Mobiliser son écosystème (consommateurs, collaborateurs, fournisseurs, actionnaires, acteurs du territoire), collaborer et agir pour inventer de nouveaux modèles de consommation, de production et d’organisation.”

A travers quelles actions la marketplace a-t-elle déjà réussi à prouver ses engagements ?

Le 24 Novembre dernier, jour de Black Friday et donc synonyme de maximisation des profits pour les plateformes électroniques, la Camif a décidé de fermer son site. Pourquoi ? Simplement pour dire stop à la sur-consommation et parce que ce sont des valeurs qu’elle ne partage pas. Au contraire, les employés de la marketplace se sont engagés auprès d’organismes tels que Emmaüs pour aider à la réinsertion ou encore Zero Waste pour lutter contre le gaspillage.

Pour respecter ses engagements, la Camif a également su tabler sur un tout autre créneau : celui du phénomène des hackathons qu’elle a plus communément appelé : “la Camifathon”. L’objectif a été de réunir tous les acteurs de la chaîne que sont les citoyens-consommateurs, designers, fabricants, experts filière et pionniers de l’économie circulaire afin qu’ils réfléchissent ensemble à des projets de fabrication de meubles durables.